Retour à la liste des news



Partager  

Championnat de France de cross 1899


Le 11e cross-country national a été disputé le dimanche 5 mars 1899 dans les bois de Ville d'Avray.

 

C'est une course classique, une de ces rares épreuves pédestres qui organisées par l'Union des Sociétés Françaises de Sports Athlétiques aient réussi à intéresser le grand public.
La foule est simpliste et quand elle n'a pas reçu ou ne s'est pas donnée cette éducation sportive à laquelle le sportsman doit tant de jouissances intellectuelles dans l'étude, dans l'observation et dans la comparaison des efforts, elle va tout naturellement, cette foule simpliste, aux épreuves de longue haleine qui par la mise en scène, par la durée de l'émotion et par l'énergie que dépensent les concurrents, frappent son imagination et l'intéressent.
On a bien vu qu'il en était ainsi par le succès considérable remporté dès son origine par l'épreuve de Marathon due à l'initiative de Pierre Giffard et du journal le Vélo et courue sur le parcours désormais traditionnel de Paris-Conflans.
 
Du jour au lendemain, les vainqueurs ; l'Anglais Hurst et le Français Champion ont été célèbres dès la première année. La course de Marathon a été créée en 1896, une foule énorme de cyclistes, de chauffeurs et de piétons ont suivi les efforts des concurrents, les uns du départ à l'arrivée, les autres en certaines parties du parcours.
 
Sans avoir soulevé autant d'émotion sportive que Marathon, le championnat de cross-country a pris ces dernières années dans le calendrier athlétique une place importante. L'épreuve est attendue avec une certaine impatience annoncée longtemps en avance, on en suit la préparation, car, profitant des mois d'automne et d'hiver les cercles [clubs] ambitieux de conquérir le trophée, forment lentement et minutieusement des équipes de pédestrians triés sur le volet à la suite d'une longue série d'épreuves d'entraînement qui classent peu à peu les hommes, font sortir les bons, éliminent les médiocres. C'est toute une affaire de constituer une équipe et que de l'amener à point.
 
 
Ce dimanche à Ville d'Avray, le parcours était long de 16,200 km. Le départ se faisait le long de l'étang, l'arrivée au même endroit. Les coureurs passaient deux fois en vue des spectateurs.
 

 
110 coureurs représentant 15 équipes, les unes de Paris, les autres des départements se sont mis en ligne. L'U.S.F.S.A avait fait tous ses efforts pour faciliter la venue des équipes des départements, quatre équipes championnes régionales ont fait le déplacement de Paris  ; le Sport Athlétique Libournais, l'Union Sportive Dijonnaise, le Sporting Club de Marseille et le Vélo-Sport Chartrais. Ces clubs départementaux avaient été classés en deuxième série, car les équipes sont divisées en deux séries selon leurs forces. Six clubs étaient inscrits en première série ; le Racing Club de France, l'Union Athlétique du 1er Arrondissement, la Société Athlétique de Montrouge, l'Association Pédestre Française, le Stade Français et enfin le Red Star Club. Le tenant du titre était le Racing Club.



Dès le départ Georges Daunis-Touquet, de l'Association Pédestre Française, prenait la tête et menant grande allure ne tardait pas à s'assurer le meilleur sur deux rivaux tenaces, Champoudry, de la Société Athlétique de Montrouge et Marlin, de l'Union Athlétique 1er A.
Quant aux coureurs du Racing Club ils étaient déjà loin. Un seul résistait bien, Champion qui gardait courageusement la quatrième place. Rappelons que le classement par équipes se joue sur les six premiers coureurs. Chaque équipe peut engager huit concurrents.
Au deuxième passage, Georges Daunis-Touquet, d'une allure souple et aisée est toujours en tête, il s'envole vers la victoire, Champoudry seul le suit, Marlin et les autres sont lâchés, Le jeune Émile Champion, 19 ans, est quatrième.



A l'arrivée, un millier de spectateurs difficilement maintenus sur les trottoirs par des gendarmes mobilisés pour la circonstance, s'entassent, et ce sont des acclamations sans fin lorsque Daunis-Touquet, frais et dispos, passe le premier le poteau couvrant les 16,200 km du parcours en 1 h 01 min 29 s.

  

L'arrivée des 10 premiers s'est effectuée dans l'ordre suivant :

Daunis-Touquet (Association Pédestre Française) les 16,200 km en 1 h 01 min 29 s
Champoudry (Société Athlétique de Montrouge)
Marlin (Union Athlétique du 1er arrondissement)
Champion (Racing Club de France)
Théato (A.P.F)
Pican (R.C.F)
Ragueneau (S.A.M)
Desquand (A.P.F)
Jeanjean (U.A 1er)
Gounot (U.A 1er)

1re équipe : Société Athlétique de Montrouge 61 points
2e  : Association Pédestre Française 65 points
3e  : Union Athlétique 1er arrondissement 78 points
4e : Racing Club de France 111 points

En 2e catégorie la 1re équipe : Sport Athlétique Libournais 53 points
2e  : Club Sportif de Neuilly-Plaisance 71 points
3e  : Union Sportive Dijonnaise 121 points
4e : l'Athlétique  ? 127 points
5e : Sporting Club de Marseille 136 points
 
Les Marseillais ont joué de malheur, à 500 m de l'arrivée, un coureur s'est trompé de route, s'est égaré dans les bois vers Chaville et n'est rentré qu'une heure après les autres !
 
 
Faut-il vous dire que par suite d'un léger gâchis dans l'organisation, certains concurrents portaient les mêmes numéros, les uns sur toile blanche, les autres sur toile bleue. C'était commode pour le spectateur...et pour les organisateurs donc !
 

Fait notable, Alfred Tunmer du Racing Club, vainqueur de la course en 1898, s'est classé 87e en 1899 . Quant à Touquet, il a fait une course admirable. Il est bien supérieur à ce qu'il était en 1897.

[ l'Anglais Tunmer gagna ce championnat de France de cross en 1898 sur ce même parcours de Ville d'Avray en 1 h 06 min 16 s ]
 
[ Michel Théato, 5e, sera champion olympique du marathon l'année suivante à Paris devant Émile Champion qui lui termine 4e de ce cross ]

Frantz Reichel, Le Sport unniversel illustré
Paul Champ, La Vie au Grand Air



Partager  06/02/2016 écrit par Thierry LEFEUVRE (pseudo : cartier)
 


Réagir à cette news