La musculation est une activité physique qui demande beaucoup de travail et de dévouement. Cependant, certains individus ont une génétique qui les rend plus propices à la prise de masse. 

Bien-sûr, c’est toujours difficile de savoir exactement comment votre corps réagit et va réagir si vous faites de la musculation.

Certaines personnes peuvent avoir beaucoup de force mais peu de fibres musculaires, donc de très bonnes perfs en termes de charge sans forcément avoir un physique incroyable. D’autres personnes peuvent prendre du muscle très facilement sur certains groupes musculaires et difficilement sur d’autres…

Savoir si vous avez une bonne génétique

Soyons clairs dès le départ.

Le seul moyen de savoir si vous avez une bonne génétique, c’est par des tests permettant de mesurer vos différents taux hormonaux. Les hormones jouent un rôle crucial et ce n’est pas un hasard si les produits dopants visent justement à augmenter ou diminuer le taux de certaines hormones.

En revanche, on peut établir de manière empirique sa génétique en se posant les questions suivants :

  • Est-ce que vous avez de gros os ?

Si vous avez de gros poignets, des clavicules longues, des jambes épaisses, un cou large, c’est généralement le signe d’une bonne capacité à construire du muscle.

  • Est-ce que vous avez tendance à sec ?

Si vous êtes facilement sec, c’est généralement le signe de taux de téstos élevés et de taux d’œstrogène bas.

  • Est-ce que vous avez de la force ?

Vous avez toujours eu de la force même avant de faire de la musculation ? C’est le signe d’un corps capable de produire de la masse sèche facilement.

 

Les caractéristiques

La musculation est une activité physique très populaire, mais elle nécessite un engagement et une discipline constants. De plus, il est important de savoir si vous avez les gènes adéquats pour la musculation avant de vous lancer dans cette activité.

Il existe plusieurs critères qui peuvent vous aider à déterminer si vous avez les gènes adéquats pour la musculation.

Densité osseuse

Tout d’abord, si vous avez une bonne densité osseuse, cela signifie que vos os sont solides et peuvent supporter un entraînement de musculation intense.

Une bonne capacité cardiovasculaire

Si vous avez une bonne capacité cardiovasculaire, cela signifie que vous avez un cœur et des poumons en bonne santé, ce qui est essentiel pour une bonne musculation.

Tolérance à l’effort

Une bonne tolérance à l’effort, cela signifie que vous êtes capable de supporter un entraînement intense et de récupérer rapidement.

Un taux de testostérone élevé

Il existe de nombreux gènes qui peuvent influencer vos performances en musculation. Les gènes de la testostérone sont l’un des facteurs les plus importants. La testostérone est l’hormone masculine principale, responsable du développement des caractéristiques masculines, comme la masse musculaire et la force. Les hommes ont généralement plus de testostérone que les femmes, ce qui explique pourquoi ils sont généralement plus musclés et plus forts. Cependant, il existe des variations génétiques de la testostérone, ce qui explique pourquoi certains hommes sont plus musclés que d’autres.

En plus de la testostérone, d’autres hormones jouent un rôle important dans la musculation. L’insuline est une hormone sécrétée par le pancréas qui favorise la prise de glucose par les cellules. Les cellules musculaires utilisent le glucose pour produire de l’énergie. Les variations génétiques de l’insuline peuvent donc avoir un impact sur vos performances en musculation.

Les hormones thyroïdiennes sont également importantes pour la musculation. La thyroïde est une glande située à la base du cou qui sécrète des hormones thyroïdiennes. Ces hormones contrôlent le métabolisme, qui est la vitesse à laquelle les cellules brûlent l’énergie. Les variations génétiques de la thyroïde peuvent donc avoir un impact sur votre taux métabolique et, par conséquent, sur vos performances en musculation.

Les avantages

Les avantages d’avoir une bonne génétique pour la musculation sont multiples. En effet, cela permet d’optimiser les résultats, de gagner du temps et de réduire les risques de blessures. Voyons cela de plus près.

Tout d’abord, avoir une bonne génétique pour la musculation permet d’obtenir des résultats plus rapidement et de manière plus efficace. En effet, les personnes ayant une bonne génétique pour la musculation ont généralement une meilleure capacité à développer leur muscle. De plus, elles ont également une plus grande résistance à l’effort et peuvent donc s’entraîner plus intensément et plus fréquemment. Ces facteurs sont cruciaux pour obtenir des résultats optimaux.

Avoir une bonne génétique pour la musculation permet également de gagner du temps. En effet, les personnes ayant une bonne génétique pour la musculation n’ont pas besoin de s’entraîner autant que les autres pour obtenir des résultats. Cela leur permet donc de gagner du temps et de se concentrer sur d’autres aspects de leur entraînement.

Enfin, avoir une bonne génétique pour la musculation permet de réduire les risques de blessures. En effet, les personnes ayant une bonne génétique pour la musculation ont généralement une meilleure capacité à récupérer après l’effort. Cela leur permet donc de mieux récupérer après l’entraînement et de réduire les risques de blessures.

 

Les inconvénients

Il n’est pas toujours facile de déterminer si l’on a une bonne ou mauvaise génétique pour la musculation. En effet, les facteurs héréditaires ne sont pas les seuls à entrer en jeu dans la réussite ou l’échec d’un programme de musculation. Les inconvénients de ne pas avoir une bonne génétique pour la musculation sont nombreux. En voici quelques-uns :

– Les progrès seront plus lents : il faudra travailler plus dur et s’entraîner plus fréquemment pour obtenir les mêmes résultats qu’une personne dotée d’une meilleure génétique.

– Les blessures seront plus fréquentes : les muscles, les tendons et les ligaments seront moins résistants et plus susceptibles de se blesser.

– La motivation sera plus difficile à maintenir : il sera plus facile de se décourager lorsque les progrès seront lents ou que les blessures s’accumuleront.

– Il y aura plus de frustration : il sera frustrant de constater que les autres progrès plus rapidement et de ne pas comprendre pourquoi les choses semblent si faciles pour eux.

En dépit de ces inconvénients, il est important de ne pas se laisser décourager. La motivation, la discipline et la constance sont des facteurs qui peuvent compenser une mauvaise génétique. De plus, il existe des moyens de contourner les inconvénients de ne pas avoir une bonne génétique pour la musculation. Par exemple, en travaillant avec un coach ou en suivant un programme d’entraînement adapté, il est possible de réduire les risques de blessure et d’améliorer les résultats.

Compenser une mauvaise génétique

Dans le domaine de la musculation, il est souvent entendu que les gros muscles sont une question de génétique. En effet, certains individus semblent naturellement portés vers la musculation et peuvent atteindre de grandes performances sans grand effort. D’autres, en revanche, peuvent se décourager rapidement en constatant qu’ils n’ont pas les mêmes résultats, même en faisant preuve de beaucoup de discipline et d’efforts. Heureusement, il existe des moyens de compenser une mauvaise génétique pour la musculation, afin que chacun puisse atteindre ses objectifs.

Tout d’abord, il est important de comprendre que la génétique n’est pas tout. Certes, elle joue un rôle important dans la musculation, mais elle n’est pas le seul facteur. La discipline, la motivation et l’alimentation sont également des éléments clés. En effet, même si vous n’avez pas les gènes idéaux pour la musculation, vous pouvez compenser cela en vous entraînant de manière intense et régulière, en vous motivant et en adoptant une alimentation saine et équilibrée.

De plus, il existe des moyens d’optimiser vos entraînements en fonction de votre génétique. Certaines personnes ont des difficultés à prendre de la masse musculaire, mais sont naturellement plus fortes. Dans ce cas, il peut être intéressant de privilégier les exercices de musculation basés sur la force, tels que les développés couchés ou les squats. Au contraire, si vous avez du mal à gagner en force, mais que vous prenez facilement de la masse musculaire, vous pouvez concentrer vos entraînements sur des exercices de résistance, comme les pull-ups ou les dips.

Enfin, il est important de ne pas se décourager et de garder à l’esprit que la musculation est avant tout un hobby. Certes, il est important de se fixer des objectifs et de se donner à fond pour les atteindre, mais il ne faut pas oublier de prendre du plaisir. Si vous n’avez pas les résultats escomptés, essayez de trouver d’autres motivations et de ne pas vous comparer aux autres.

Chacun a son propre rythme et son propre corps, et il est important de l’accepter. Si vous êtes patient et que vous ne lâchez pas, vous finirez par atteindre vos objectifs, quelle que soit votre génétique.

 

Plusieurs génétiques différentes ?

Un point très important qu’il faut absolument préciser : la « génétique » en musculation ou en sport est un concept flou qui ne recouvre pas toutes les réalités.

Par exemple, vous pouvez avoir une difficulté à prendre du muscle pour différentes raisons : peu de fibres musculaires, un métabolisme trop rapide ou un taux de testostérone faible…mais dans le même temps, vous pourriez avoir une très bonne génétique au niveau des insertions musculaires.

De très bonnes insertions musculaires permettent d’avoir un physique très esthétique.

Autre exemple, vous n’avez pas peut-être pas une propension à prendre facilement du muscle mais vous pourriez avoir de la force sur les mouvements de force athlétique.

De même, vous pouvez avoir une très bonne génétique pour prendre de la masse sèche mais de très mauvais leviers anatomiques pour certains exercices de force (par exemple des bras longs peuvent poser problème pour le développé couché).

En conclusion…

Ne vous découragez pas si vous n’avez pas la génétique idéale pour la musculation. Avec de la discipline, de la motivation et une bonne alimentation, vous pouvez quand même obtenir d’excellents résultats. Il existe aussi des moyens d’optimiser vos entraînements en fonction de votre génétique particulière. N’oubliez pas de vous amuser et d’apprécier le processus, et vous finirez par atteindre vos objectifs.

F.A.Q

.Q : Est-ce que je serai un jour aussi bon qu’une personne ayant une meilleure génétique ?

R : Avec beaucoup de travail et de dévouement, vous pouvez obtenir d’excellents résultats, indépendamment de votre patrimoine génétique. Cependant, il est important d’accepter que chacun a son propre rythme et son propre corps, alors ne vous comparez pas aux autres.

 

Catégories : Musculation

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.